logo Insalogo Insa

Témoignages

La formation d'Ingénieur

 

 Diplômé d’un BTS moteur à combustion interne en 2004, j’ai naturellement commencé ma carrière chez un sous-traitant automobile. D’abord en région parisienne, puis rapidement à Toulouse. Mais, en 2008-2009, avec la crise qui a frappé l’automobile, cela devenait compliqué. Il y avait, bien sûr, la crainte de licenciements futurs. Mais surtout mes perspectives d’évolution étaient très réduites. Étant dans la région de Toulouse, en regardant les opportunités d’emplois, j’ai rapidement vu qu’il y avait quelque chose à jouer dans l’aéronautique. Mon BTS et mon expérience étaient très connotés automobile. Du coup, pour aller dans l’aéronautique, il aurait fallu de toute façon que je refasse une formation, une licence pro. En regardant les offres, j’ai rapidement constaté que les opportunités étaient plus importantes et intéressantes pour les ingénieurs. Et j’avais aussi envie de m’éloigner un peu de la technique et de faire du management. Je me suis donc inscrit à la formation ingénieur en continue à l’Insa de Toulouse. Diplômé en 2012, j’ai été embauché chez Airbus comme ingénieur AOS / lean improver.  Vincent JEGU

 

 

Didier Andreatini, aujourd’hui âgé de 50 ans a d’abord obtenu une maîtrise de génie civil en 1989, à l’Université Toulouse III - Paul Sabatier. En 1990, il a commencé sa carrière dans la société STIBAT, société de travaux et d’ingénierie du bâtiment. Conducteur de travaux pendant douze ans, il évolue vers le poste de directeur des travaux en 2002.  Son expérience professionnelle de 25 ans au sein de cette société lui a permis d’obtenir une validation partielle du diplôme d’ingénieur. Ensuite, sous la direction de deux enseignants de l’INSA, Didier a réalisé un mémoire pluridisciplinaire qui lui a permis d’être diplômé, en même temps que son fils Guillaume.

 "Je ne connaissais pas le parcours VAE et je l’ai découvert au cours d’une émission sur France Info en 2012. Après une période de réflexion, j’ai décidé de franchir le pas et de m’inscrire. Pour moi c’était   un challenge car je n’avais pas pu obtenir ce diplôme lors de ma formation initiale. Durant ces 3 dernières années, ça n’a pas été toujours facile de concilier vie professionnelle, vie familiale et reprise des études. Heureusement nous avons pu nous entraider mon fils Guillaume et moi, et je suis très ému et très fier d’avoir pu monter sur scène avec lui pour la remise des diplômes. Je tiens à remercier tout particulièrement le CRIVA, les enseignants de l’INSA Toulouse, ma société et mes proches qui m’ont aidé à obtenir ce diplôme prestigieux d’ingénieur INSA Toulouse."

 

 

Je m’appelle Sirgabsou YANDIKA. J’ai une licence en Électromécanique et Informatique Industrielle.

Je suis automaticien dans une compagnie de production pétrolière. J’avais toujours voulu aller loin dans les études, mais pour des raisons familiales, j’ai dû les interrompre après la licence.

L’environnement économique actuel très précaire de l’industrie du pétrole où je travaille est, parmi d’autres raisons, ce qui m’a motivé à reprendre les études pour devenir ingénieur.

Cela devrait me permettre d’acquérir de nouvelles connaissances, de m’orienter vers d’autres champs d’applications de mes compétences et ainsi augmenter mes chances d’employabilité.

Mon choix d’intégrer l’INSA dans la spécialiste Automatique Électronique s’appuie sur le fait qu’il s’agit là d’une filière pluridisciplinaire intégrant des compétences mixtes en Électronique, Automatique et Informatique.

Mon but étant d’acquérir des connaissances générales dans la conception et réalisation des systèmes intelligents autonomes, et les appliquer à la robotique par exemple, le programme de la filière AE me semblait être le meilleur choix. L’enseignement scientifique de base très solide sur lequel se base la formation et l’adossement de la filière AE avec le Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes ont été des facteurs déterminants dans mon choix.

Le cycle préparatoire à distance était ce qui me convenait parfaitement grâce à la possibilité de suivre les cours par visioconférence depuis mon lieu de travail et a été jusqu’à présent une expérience très plaisante.

 

 

7 ans après avoir quitté les bancs de l'IUT pour un poste de dessinateur, j'ai pris la décision de reprendre mes études pour devenir ingénieur en génie civil. C'est aux portes ouvertes de l'Université Paul Sabatier que l'on m'a orienté vers la formation continue proposée par l'INSA de Toulouse. Le cursus présente l'opportunité d'étudier à distance durant le cycle préparatoire d'une année, ce qui permet d'avoir une activité professionnelle en parallèle, ou de se concentrer pleinement sur les cours. La formation m'a apporté toutes les bases théoriques et pratiques nécessaires aux métier d'ingénieur, notamment sur les codes de calcul Européen en vigueur. Au-delà de l'enseignement proposé, l'intégration d'une promotion d'étudiant est une expérience humaine très enrichissante. Le parcours n'est pas sans difficultés, tant le contenu de la formation est dense. Toutefois, le soutien des élèves et des professeurs permet, avec un travail assidu, de franchir toutes les étapes. À l'issue de mon stage de fin d'étude chez Vinci Construction France, j'ai été embauché comme ingénieur structures béton armé au sein de la filiale Structures Engineering, où j'applique pleinement tous les acquis de la formation. Guillaume CLARIMONT

 

 

Le Diplôme de Formation Supérieure Technologique Expert en dépollution

 

 

Ludovic Salva,

Chef du service,
Prescriptions, Aménagement et  Raccordement
aux Réseaux Grand Toulouse, Domaine Assainissement Direction Cycle de l’Eau, Grand Toulouse

« La formation m’a ouvert à différents domaines que sont le traite-ment de l’air, de l’eau des déchets…Cela m’a permis d’accéder à un poste de responsable au Grand Toulouse. C’ est une réelle opportunité qu’il faut savoir saisir pour être mis en relation avec le monde professionnel. »

 

 

« Cette formation m’a permis de renforcer mes compétences dans l’environnement, en m’apportant une vraie  spécialisation dans le domaine du traitement de l’eau et des déchets. Elle m’a permis de rebondir après une période de recherche d’emploi difficile. »  Patrick Lacan, Chef de projets, IDE Environnement, Toulouse

 

Franck Boisseau,
ingénieur process,
Degremont, Rueil Malmaison, France

 

« Cette formation a relancé ma  recherche d’emploi. Cette formation m’a permis de faire un stage qui s’est conclu par une embauche.
Je ne serais certainement pas où j’en suis actuellement sans être passé par cette formation. »