logo Insalogo Insa

Implication citoyenne

Cyril Claudet est un jeune étudiant sourd, qui a intégré l’INSA Toulouse et qui est maintenant en 2ème année. Avec un autre étudiant entendant qui a appris la langue des signes à l’INSA, Cyril est intervenu dans une école primaire auprès d'un public malentendant pour les sensibiliser aux sciences. Interview…

 

Parlez-nous de votre implication au sein de l’ASTEP*

Je suis intervenu dans une classe d’enfants sourds du niveau CM1-CM2 de l'école élémentaire Jean-Jaurès à Ramonville, pour 8 séances d’1h30 environ.

J'ai choisi d'intervenir dans cette classe parce que j'étais moi-même un ancien élève de la filière bilingue (langue des signes française/français écrit).

J'ai eu envie de transmettre le savoir scientifique et ma passion pour les sciences aux enfants, en leur montrant que l’accès aux études supérieures est aussi possible pour eux.

De plus, mon binôme est entendant et sait signer. L'expérience dans la classe des sourds a été pour lui une immersion dans le monde des sourds. Le "choc culturel" a permis aux enfants et à mon binôme d'apprendre à « bien s’entendre ». Cette expérience a aussi été l'occasion de montrer aux enfants que les sourds peuvent vivre et s'entendre avec les entendants.

 

* ASTEP : Accompagnement en sciences et technologies en écoles primaires

 

Plus précisément, en quoi a consisté votre intervention ?

J’ai proposé une pédagogie ludique, différente de celle dispensée par les enseignantes, qui met en valeur la langue des signes, le visuel et le tactile. J’ai essayé de donner de nouveaux outils pédagogiques aux enseignantes permettant aux enfants de s'instruire avec plaisir en jouant le rôle de scientifique.

 

Quel bilan tirez-vous de cette nouvelle expérience ?

Je suis très content d'avoir pu faire l'ASTEP. C'était une aventure humaine très intense. Les enfants avaient plein d'imagination, ils étaient curieux et réactifs. Les enseignantes m'ont donné de nombreux conseils en pédagogie et en retour, je leur ai apporté mes connaissances scientifiques. C'est un échange très bénéfique, une expérience très formatrice pour mon parcours d'élève ingénieur à l’INSA.

 

----------------------------

 

Zoom sur les actions menées par l’établissement en faveur du handicap

 

Pour garantir l’égalité des chances entre les élèves-ingénieurs, l’INSA Toulouse a mis en place une cellule d’accueil des étudiants en situation de handicap. Elle accueille aujourd’hui 73 étudiants en situation de handicap, temporaire ou définitif.

 

Elle a pour mission de construire, pour l'étudiant et avec lui, un plan d’accompagnement individualisé et évolutif mené en concertation avec une équipe pluridisciplinaire composée de ses enseignants, du chargé de mission handicap, du directeur des études, du service infirmier, du service social et de tout autre intervenant selon les cas (interprète en langue des signes française, famille...). Les outils sont nombreux : cursus adapté, tutorat, secrétariat d’épreuve, aides matérielles et techniques, accompagnement vers l’insertion professionnelle, etc.

 

Pour favoriser la diversité, la Fondation de l’école soutient les projets mis en place en faveur des étudiants en situation de handicap.

Pour accompagner plus amplement les actions de l'Institut, deux entreprises, CGI et SII, se sont associées en 2014, en créant la Chaire Handicap et Diversité, portée par la Fondation INSA Toulouse.

 

Parallèlement à cela, et conjointement avec l’académie de Toulouse et l’Université de Toulouse, l’INSA Toulouse est partenaire du programme « Atouts pour tous » qui propose des moyens supplémentaires, adaptés et personnalisés à chaque jeune en situation de handicap afin de construire et sécuriser son parcours de formation puis préparer son insertion professionnelle.

 

De plus, l’école travaille à sensibiliser toute la communauté INSA, étudiants et personnels, au monde du handicap. Connaître et comprendre sont les atouts pour ne plus avoir peur de l'autre.

 

Enfin, depuis 2013, dans le cadre des Cordées de la réussite, l’INSA Toulouse est engagé dans le programme PHARES qui concerne les collégiens en situation de handicap. Les séances de tutorat, assurées par des élèves-ingénieurs, ont lieu les samedis matin. Les activités menées, créées par les étudiants, visent à élever le niveau des ambitions des collégiens en travaillant sur l’ouverture culturelle, la pratique de l’anglais, la confiance en soi, la prise de parole, la méthodologie et l’organisation dans le travail scolaire, l’orientation et la découverte des métiers.

 

Contact : Catherine Zalduendo, responsable de la cellule handicap, 05 61 55 95 08, catherine.zalduendo @ insa-toulouse.fr