logo Insalogo Insa

Enseigner le génie civil en LSF

L’arrivée d’un étudiant sourd signant en cycle d’ingénieur en génie civil à l’INSA de Toulouse a mis en évidence le besoin de développer la Langue des Signes Française (LSF) dans ce domaine scientifique.

 

En septembre 2015, un groupe de travail s’est constitué à l’INSA Toulouse, au département Génie Civil, par une équipe composée d’enseignants-chercheurs, de Cyril Claudet, élève-ingénieur en génie civil et d’interprètes LSF-LF de la société Interpretis.

 

Leurs objectifs : créer des signes nouveaux pour exprimer les concepts spécifiques du Génie Civil et les diffuser largement et gratuitement sur un site internet en libre accès.

 

Parmi les personnes en déficit auditif, seuls 80 000 environ pratiquent la langue des signes française (LSF).

La loi du 11 février 2005 reconnait cette langue comme langue à part entière. Tout enfant parlant la Langue Française ou la LSF a le droit d’accéder à l’enseignement primaire, secondaire et supérieur. Dans la pratique, très peu de personnes sourdes signantes accèdent aux études supérieures. Celles qui suivent des études d’ingénieur font exception. La LSF n’est quasiment pas utilisée dans le monde de l’ingénierie et de ce fait, le vocabulaire scientifique n’existe pas.

 

"Cette initiative, la première dans le domaine, devrait faciliter l’accès de tous aux études supérieures dans le domaine du génie civil. Espérons également que cela facilite la communication au sein des entreprises entre personnes s’exprimant en français et celles s’exprimant en Langue des Signes Française" précise Nathalie Domède, enseignante-chercheure qui a piloté le projet au département Génie civil.

 

L’expérience a été menée en  3ème  année en mécanique des solides, mécanique des structures, béton armé et béton précontraint. Tous les mots spécifiques à ces matières ont été explorés et traduits, soit une cinquantaine de mots scientifiques et techniques traduits en vidéo. Cette recherche scientifique et linguistique sera poursuivie en 4ème et 5ème année, dans le domaine du génie climatique.

 

Ces travaux ont été financés par CGI et SII, mécènes de la Fondation INSA Toulouse, dans le cadre de la Chaire « Handicap et Diversité ».
"Nous sommes fiers d'avoir contribué à la réalisation de ce projet qui s'inscrit pleinement dans les missions de la Chaire" s’enthousiasment Jean-Bernard Rodriguez, Vice-Président de CGI et Antoine Leclerq, Directeur de SII Sud-Ouest. 
"C'est un projet innovant que nous souhaitons accompagner et développer". 

La Chaire a pour missions de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur aux élèves en situation de handicap, d’accompagner les étudiants INSA durant leur cursus, de favoriser la diversité au sein de l’entreprise et de faire évoluer le regard porté sur le handicap.

 

L’accueil et l’accompagnement de publics diversifiés font partie des valeurs et de la culture identitaire définies par les fondateurs de l’INSA Toulouse et portées par la direction de l’école. Quels que soient le genre ou la situation de handicap dans lequel un étudiant peut se trouver, l’INSA Toulouse lui proposera un aménagement et un suivi personnalisé.

 

 

Consulter les vidéos : lien

 

Contact : Nathalie Domède, enseignante référente, nathalie.domede @ insa-toulouse.fr