logo Insalogo Insa

Un nouveau mastère spécialisé "Innovative and secure IoT systems"

Les objets connectés continuent leur progression chez les particuliers et dans le monde industriel pour constituer l’Internet des Objets.

L’INSA Toulouse, en collaboration avec  l’INP-ENSEEIHT et l’ISIS, a entrepris, dès 2014, une réflexion sur cette thématique en s’appuyant sur les laboratoires de recherche (LAAS-CNRS et LPCNO) et sur le tissu industriel local.

 

« The Economist » dans « The world in 2017 » annonce dans le top 10 des tendances que plus d’un tiers des entreprises aura en 2017 un projet sur les objets connectés. La France, à travers ses 9 solutions du plan national pour la nouvelle France Industrielle, souhaite développer ces filières : l’économie des données, les objets intelligents, la confiance numérique, la ville durable, la mobilité écologique ou bien encore la médecine du futur. 

 

Dans ce contexte, Toulouse, à travers son histoire sur les systèmes embarqués et sa dynamique, génère une effervescence et de nouveaux besoins en ingénieur ayant une formation transversale.

 

En 2015, la formation « Innovative Smart Systems » a vu le jour à l’INSA Toulouse, à destination des élèves ingénieurs de 5ème année, s’appuyant sur plusieurs départements de formation. En deux ans, elle a dû doubler sa capacité d’accueil.

 

En 2017, la Conférence des Grandes Écoles (CGE) a accrédité la création d’un mastère spécialisé « Innovative and Secure IoT systems – MSIoT », qui ouvrira à l’INSA Toulouse en septembre prochain.

 

Son objectif est d’offrir à de jeunes diplômés ou à des ingénieurs en poste souhaitant enrichir leur formation ou se reconvertir, une formation complète sur un an.

Il s’agit de couvrir la fabrication des objets, leur intégration dans des réseaux de communication pour systèmes complexes permettant d’offrir les services attendus en terme d’action et de traitement intelligent de l’information, le tout en réfléchissant à la sécurité.

Un système d’option permet soit d’explorer un domaine particulier : la santé, l’usine du futur ou bien de compléter sa formation dans le domaine entrepreneurial pour créer sa propre startup.

 

Enfin l’innovation et sa mise en œuvre dans un projet viennent mettre en musique l’ensemble de la formation.

Les groupes d’étudiants sont libres de créer leur propre réalisation ou de s‘associer à une entreprise, pourvu qu’ils étonnent et séduisent le jury d’experts constitué d’industriels, d’incubateurs et d’enseignants-chercheurs.

 

 « Il est stratégique de pouvoir recourir à un vivier d’experts formés au domaine des objets connectés, cela étant d’autant plus vrai à Toulouse, où un certain nombre de sociétés sont des spécialistes mondialement reconnus dans ce domaine » indique Nicolas Damour - responsable business et innovation chez Sierra Wireless.

 

Prenons l’exemple de la ville intelligente, et la création d’un nouveau service utilisant la mobilité des usagers des vélos, mise à disposition pour mesurer la pollution. Ceci nécessite des ingénieurs à même d’intégrer de nombreux domaines connexes. En effet il faut tenir compte des contraintes spécifiques liées au support de communication (nouveau réseau faible énergie, faible capacité de communication) mais aussi les caractéristiques physiques des objets connectés (caractéristiques électroniques, gestion de l’énergie, faible capacité de traitement) et enfin des problèmes de vie privée et d’acceptabilité par les usagers car connaître la pollution à l’endroit où se trouve le vélo signifie aussi une géolocalisation de l’individu sur le vélo.

 

« Pluridisplinarité et approche transversale » sont les maîtres mots comme le souligne Bertrand Serp - Vice-président de Toulouse Métropole en charge de l'économie numérique et de la robotique : « La formation pluridisciplinaire que vous souhaitez proposer à vos étudiants s'inscrit dans cette approche transversale qui permet de réinterroger les fonctionnements traditionnels « en silos », au profit d'une vision globale et innovante en matière de technologies, mais également de méthodologie, d'organisation et de nouveaux services et usages nécessaires à une stratégie smart city. »

 

 

Contact : Thierry Monteil – responsable de la formation MSIoT, thierry.monteil @ insa-toulouse.fr