logo Insalogo Insa

Théo Henriel, "ma thèse en 180 secondes"

Théo Henriel, ingénieur Génie Civil INSA Toulouse 2015, lauréat de la finale régionale du concours national MT180* pour sa thèse sur la réalisation d’un outil d’aide à la décision pour faciliter la rénovation globale de logements.

 

D’ici à 2050, la France doit diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre. Le secteur du bâtiment représentant plus de 43% des consommations énergétiques françaises, il a été un des premiers à se mobiliser pour diminuer les consommations, principalement dans la construction neuve.

 

Suite à une période sans obligation règlementaire au niveau de la qualité énergétique, les bâtiments construits durant les « 30 glorieuses » s’avèrent de mauvaise qualité énergétique. Il est donc important, pour des raisons environnementales et de qualité de vie, de s’intéresser à la rénovation des bâtiments.

 

« C’est là que se situe le défi », souligne Théo Henriel.

Les questions sur l‘écologie et la transition énergétique représentent des priorités nationales. La nouvelle région Occitanie ambitionne de devenir la première région à énergie positive.

 

Aujourd’hui, le contexte semble donc particulièrement favorable au développement de projets de rénovation d’ampleur. Un système fiscal incitatif est mis en place, des aides financières significatives sont données aux ménages qui réalisent des travaux… Cependant, les rénovations thermiques de logements ne sont pas encore assez nombreuses, notamment dans l’habitat collectif qui dépend de l’engagement des copropriétaires et des gestionnaires des bâtiments.

 

« Si une rénovation conduit à de multiples bénéfices (économies d’énergie, meilleur confort, augmentation de la valeur patrimoniale du bâtiment), il faut avant tout une adhésion forte des parties impliquées afin d’engager puis de réaliser une rénovation de qualité. Les difficultés ne sont pas que techniques, et font appel au relationnel entre les parties prenantes. » 

 

C’est tout le sens de la thèse de Théo Henriel, ingénieur Génie Civil INSA Toulouse 2015, qui réalise sa recherche à l’interface des sciences humaines et sociales et des sciences dites dures, co-encadrée par le LERASS (Laboratoire d'Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales) et le LMDC (Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions de l’INSA Toulouse et de l’Université Toulouse III Paul Sabatier).

 

Sa démonstration : intégrer le facteur humain dans l’acte de rénover, s’appuyer sur la dynamique de proximité. Pour cela, il travaille à détecter les leviers de décisions, à rétablir la confiance entre les entreprises et les particuliers. Il développe pour cela un outil d’aide à la décision.

 

Travaillant au sein de Palanca, SCOP de conseil en RSE, il démontre la nécessité d’accompagner les copropriétaires afin d’aller au bout des rénovations.

 

 

Ma thèse en 180 secondes permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant ou étudiante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant de son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive !

 

Théo Henriel a remporté la finale régionale le 30 janvier dernier au théâtre SORANO.