logo Insalogo Insa

Collaboration entre Petrus Van Leeuwen et le LPCNO

De 2012 à 2016, le site toulousain a bénéficié de crédits du plan d’investissement d’avenir dans le cadre de la période probatoire de l’IDEX UNITI.

Ce soutien financier a contribué à nourrir de nombreux programmes relevant notamment de la recherche et de sa structuration à l’échelle du site midi pyrénéen.

Le programme des “Chaires d’excellence” a eu pour objectif d’attirer à l’Université de Toulouse Midi-Pyrénées des scientifiques français ou étrangers à très forte visibilité internationale pour collaborer de manière durable avec les équipes de l’Université, contribuer à leur dynamisme et à leur implication dans les meilleurs programmes de recherche au plan mondial. Le programme était ouvert à toutes les thématiques et à tous types de recherche.

 

Le Professeur Petrus Van Leeuwen fut l’un des lauréats de ce programme. Il a ainsi collaboré durant cinq ans avec les équipes du LPCNO.

 

Piet van Leeuwen est un grand spécialiste de la catalyse homogène par complexes organométalliques. Après avoir fait son doctorat à l’Université de Leyden sur la chimie de coordination, il commence à travailler en 1968 pour Shell Amsterdam et débute ses travaux sur la chimie organométallique et la catalyse.

 

Entre 1971 et 1972, il passe un an à travailler au laboratoire de développement de Shell en Californie, qui constitue à l’époque un bastion de la catalyse homogène.

A partir de 1978, il devient responsable du groupe de recherche Shell « Aspects fondamentaux de la catalyse homogène » et en 1990, il forme le groupe de catalyse homogène à l’Université d’Amsterdam où il travaillera à plein temps en 1994.

Entre 2000 et 2005, il devient professeur à temps partiel à Eindhoven où il enseigne la catalyse homogène industrielle et prend la tête de la National Research School Combination Catalysis en devenant directeur.

En 2004, il se positionne en chef de groupe à l’Institut de Recherche Chimique de Catalogne (ICIQ – Institute of Chemical Research of Catalonia) et focalise ses recherches sur les effets du ligand sur la catalyse de nanoparticules métalliques, travaux qu’il mène également aujourd’hui.

 

En 2015, il intègre le LPCNO (Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets) à l’INSA Toulouse et débute des collaborations avec l’ICIQ (Espagne), l’UFRGS à Porto Alegre (Brésil), l’Ecole Polytechnique de Palaiseau (France), les universités d’Edimbourg et de St Andrews (Royaume-Uni) et le LIKAT (Leibniz-Institut für Katalyse) à Rostock (Allemagne).

 

Tout au long de ses années passés au LPCNO, Piet van Leeuwen supervise les recherches de nombreux post-doctorants et collabore de près ou de loin avec plusieurs membres du groupe de recherche de Bruno Chaudret « Nanostructures et Chimie Organométallique » en apportant son expertise sur la catalyse.

 

Jusqu’à il y a peu, il était éditeur en chef de « Catalysis, Science & Technology » de la revue RSC (Royal Society of Chemistry).

La collaboration entre Piet van Leeuwen et le LPCNO se focalise sur la chimie des nanoparticules et ligands en catalyse sélective.