logo Insalogo Insa

L'image à la une

La certification des attestations du diplôme d’ingénieur de l’INSA Toulouse : premiers débouchés pour Nanolike dans les produits intégrant des marqueurs anti-contrefaçon

 

La contrefaçon est un phénomène en augmentation constante et qui n’épargne aucun secteur d’activité, des médicaments aux produits de consommation courante en passant par les produits de luxe ou les documents officiels. La meilleure protection consiste à sécuriser le produit dès sa fabrication à l’aide d’une technologie non reproductible.

 

La jeune société Nanolike (créée en 2012 par deux ingénieurs de l’INSA Toulouse) développe une solution de sécurité anti-contrefaçon pour les documents d’identité et certificats d’authenticité. Cette solution consiste à réaliser un marquage de taille micrométrique, invisible à l’œil nu, réalisé à partir d’un assemblage de nanoparticules luminescentes. Ces nanoparticules sont organisées de manière à coder des informations personnalisées présentes sur le document. Le Nanoproof® est directement intégré au document lors de sa fabrication. Un simple smartphone permet de scanner Nanoproof® et d’accéder ainsi à l’authentification des données. Le Nanoproof® est une nouvelle méthode issue d’un transfert de technologie réussi entre le LPCNO et deux ingénieurs INSA fraîchement diplômés.

Cette année pour la 1ère fois, en plus du diplôme, l’INSA Toulouse remettra une carte "Certificat d'obtention de diplôme" à ses nouveaux ingénieurs. Cette carte, au format carte bancaire, attestera de l'authenticité du certificat d'obtention de diplôme Elle sera protégée de la falsification par un marqueur à base de nanoparticules, une technologie qui garantit l'intégrité du support ainsi que celles des informations personnelles concernant le diplômé.

Un programme de maturation de Toulouse Tech Transfer a considérablement accéléré le développement de cette technologie Nanoproof®. Ainsi en 2015, celle-ci est désormais arrivée à un niveau de maturité suffisant pour initier des investissements techniques et commerciaux, une première ligne de fabrication a d’ailleurs été mise en service durant l’été 2015.

 

 

 

 

Plusieurs autres contrats sont en cours de négociation amenant ainsi à la fabrication de plusieurs millions de Nanoproof® par an dès 2016. C’est un décollage rapide qui est prévu en 2016 pour la start-up Nanolike qui est passé de 2 fondateurs en 2012 à 12 salariés en 2015 et compte doubler les effectifs d’ici 2 ans.

 

Contact : Jean-Jacques BOIS, contact@nanolike.com (contact @ nanolike.com)