logo Insalogo Insa

L'image à la une

Qu'est-ce que c’est ?

- Un mouchetis sur béton

- Une peinture aborigène

- Un revêtement mural auto-adhésif


Qu'est ce qu'un mouchetis ?

Utilisé pour réaliser correctement un suivi de photos, un  mouchetis consiste à créer une différence de niveaux de gris sur la surface de la structure à tester qui peut prendre la forme de matière d’origine naturelle (relief, texture...) ou  artificielle (spray de peinture noire ou blanche, relief d’attaque chimique...). À partir d’une analyse des prises de vues réalisées tout au long de l’essai (corrélation d’images numériques), le champ de déplacement en surface de la structure observée peut être calculé.

 

 

Le Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions (LMDC) vient d’acquérir une presse de cisaillement qui lui permettra d’étudier le comportement de différents types de structures (maçonnerie, béton armé, ossature bois ou métal, etc.) sous chargement cyclique (contexte sismique) ou de longue durée (fluage).

 

 

Dans le contexte européen, cela permet par exemple d’aborder des thématiques telles que le développement de nouveaux matériaux à l’échelle structurelle, la durabilité des ouvrages en maçonnerie (ponts, murs de soutènement, etc.) ou la résistance du béton pour le stockage des déchets nucléaires.

Dans un contexte plus global, ce banc permet de s’intéresser à des cultures constructives qui se sont avérées efficaces sous chargement sismique et respectueux de l’environnement et des pratiques locales et dont les performances restent à prouver (e.g. structures Dhajji-Dewari (Pakistan))

 

Cette presse a été financée par le département génie civil de l’INSA Toulouse, le LMDC et la Faculté de Sciences et Ingénierie de l’UPS, pour un montant de 160 k€ et sera utilisée aussi bien pour de la formation (par exemple dans le cadre du master « Génie Civil », que ce soit pour le parcours Conception des Ouvrages d'Arts et Bâtiments (COAB) ou pour le parcours ID-RIMS (Ingénierie de la durabilité – recherche et innovation en matériaux et structures)) que de la recherche.

 

Prochainement, des stagiaires débuteront leurs travaux sur la vulnérabilité sismique des maçonneries et actuellement un doctorant effectue une thèse financée par l’Andra (agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) sur le comportement thermo-hydro-mécanique des structures.

L'objectif de cet essai est d’analyser, sur de longues durées, l’évolution de la déformation (appelée fluage) d’un élément structural représentatif sous un chargement de cisaillement, afin de le comparer à des simulations numériques.

 

 

 

À propos du LMDC

Le LMDC est un laboratoire universitaire de recherche dans le domaine de la science des matériaux du génie civil, sous la double tutelle de l’INSA Toulouse et de l’Université Paul Sabatier. Résolument inscrit dans une démarche de développement durable, ses champs de compétences sont les nouveaux matériaux (matériaux innovants, éco-matériaux), le vieillissement et la durabilité des matériaux, la prise en compte de la qualité environnementale, la durée de vie des ouvrages (diagnostic non destructif, maintenance, requalification).

 

La recherche menée au sein du LMDC est pluridisciplinaire ; les travaux sont conduits tant sur le plan expérimental qu'au niveau théorique et numérique, avec pour objectifs la compréhension et la modélisation du comportement et/ou de l'évolution des matériaux et des ouvrages dans leur environnement.

 

 

Contact : Florent Vieux-Champagne, enseignant-chercheur en génie civil, vieux-ch @ insa-toulouse.fr