logo Insalogo Insa

L’AIME, en mutation pour de nouveaux enjeux en micro-nanotechnologies

Créé en 1981, le Centre Interuniversitaire de Micro-nano Électronique du Sud-Ouest et membre du GIP CNFM, l'AIME, est l'un des 3 pôles les plus importants en France dans la formation des spécialistes en micro-électronique et nanotechnologies, futurs acteurs de l’innovation technologique de demain.

 

L'Atelier Interuniversitaire de Micro-nano Électronique est une plateforme technologique accessible aux étudiants, universitaires et aux industriels, dotée des moyens informatiques et des équipements technologiques lourds nécessaires à la conception assistée par ordinateur, à la réalisation et au test de dispositifs et circuits intégrés sur silicium.

 

 

Ses objectifs :

  • développer les enseignements de micro-electronique (composants électroniques, microsystèmes et nanotechnologies)
  • offrir, avec l'appui des laboratoires de recherche, conseil et assistance technique pour la conception la fabrication ou le test de circuits intégrés personnalisés.
  • organiser à la demande et en accord avec les entreprises, des stages de formation continue et de recyclage
  • créer des formations innovantes (technologies et pratiques pédagogiques actives), dans le cadre du programme IDEFI Formation Innovantes en MIcroélectronique et Nanotechnologies et de la future EUR NanoX, qui intègrent de nouveaux champs disciplinaires (chimie, biologie, médecine,  énergie, mécanique …)  au cœur des innovations

 

Au-delà de la micro-électronique classique silicium, l’AIME accompagne les activités exploratoires des laboratoires et des industriels. Idéalement, il s’agit de créer une synergie recherche / formation. L’expertise des laboratoires présents sur le campus de Toulouse (LAAS, CEMES, LPCNO, LNCMI, CIRIMAT, Labex NExt), et les développements conjoints avec l’AIME permettent un transfert rapide des technologies et problématiques émergentes vers la formation.

A l’interface entre micro et nanotechnologies elle développe son action vers l’énergie, comme la conversion photovoltaïque et le stockage électrochimique dans les micro- supercondensateurs, ou encore les capteurs communicants et la microfluidique.

Fondé par 4 grands établissements scientifiques de Toulouse :

 

Quelques chiffres clés :

  • 8 personnels : 2 UPS, 6 INSA
  • 1 000 étudiants accueillis chaque année (issus de toute la France et du Brésil), et de 15 classes de collégiens de la région Occitanie
  • 400 m2 de plateforme pour la salle blanche
  • Formations en 2017 : 14 000 h en salle blanche + 7 000 h de CAO
  • 1,6 million d’€ investis financés par le GIP CNFM, des projets commun avec les laboratoires et auto financés durant les 5 dernières années

Contact : Marc Respaud, respaud @ insa-toulouse.fr