logo Insalogo Insa

Livre blanc - Tome 2Diversités et ouverture sociale : le Groupe INSA défend des actions de rupture

Le 23 novembre 2022, le Groupe INSA a publié le tome 2 de son Livre blanc "Diversités et ouverture sociale". Ce document, rédigé par l'Institut Gaston Berger - service du Groupe INSA dédié à la promotion des diversités - livre une série de préconisations visant à lutter contre l'assignation sociale au sein des INSA et plus généralement dans l'enseignement supérieur.

Le Groupe INSA, avec son Think Tank l’Institut Gaston Berger, marque une nouvelle étape dans sa volonté de repenser l’ouverture sociale de ses formations. Le 23 novembre 2022, le tome 2 du Livre blanc "Diversités et ouverture sociale" a été publié. Rédigé par les équipes de l'institut Gaston Berger, l'ouvrage est l'aboutissement d'un travail de deux années d'analyse internes, de partage d'expériences, d'entretiens, consacré à l'égalité des chances au cœur des INSA.

Après un premier tome paru en octobre 2021 qui posait le diagnostic partagé d’une illusion d’égalité des chances dans les écoles du Groupe, le tome 2 se consacre aux préconisations d'actions à mener, pour permettre au Groupe INSA de créer des conditions d’équité d’accès et de réussite dans ses instituts. "Tout le sens de ce Livre blanc est de dessiner des orientations possibles pour attirer, recruter et mener jusqu’à la diplomation et à l’insertion citoyenne et professionnelle des jeunes d’origine sociale et territoriale diversifiée, détaille Romuald Boné, vice-président Transformation sociale du Groupe INSA et directeur de l'INSA Strasbourg. Accompagner ces élèves tout au long de leur parcours, du secondaire jusqu’à leur intégration et leur réussite dans nos écoles, dans un continuum d’actions mises en système, nous apparaît comme la voie privilégiée."


Pour dresser sa liste de préconisations, l’Institut Gaston Berger a mené des consultations collectives dans les INSA et auprès d’une trentaine d’experts, d’acteurs de l’enseignement supérieur et d’entreprises partenaires des INSA. Une analyse de la littérature académique en sciences de l’éducation existante sur le sujet a complété ce travail, ainsi qu'une veille sur les actions mises en œuvre au niveau national par d’autres établissements de l’enseignement supérieur. 

Réparties en quatre grands chapitres, les propositions concernent les actions à mener en amont (auprès des collégiens et lycéens), le recrutement et l'accompagnement des élèves au sein des écoles. Un chapitre se consacre par ailleurs à la proposition d’un nouveau dispositif d’ouverture sociale porté par l’ensemble des écoles du Groupe INSA. Ce dispositif aurait vocation à accompagner des élèves depuis l’enseignement secondaire jusqu’à leur diplomation et leur insertion professionnelle.

Dans une logique assumée d’équité, le dispositif s’adresserait à des élèves issus de milieux sociaux défavorisés scolarisés dans certains lycées partenaires, sélectionnés sur critères sociaux et territoriaux. Il introduirait une voie spécifique de recrutement en première année post-bac, réservée aux bénéficiaires de ce dispositif. Ce dernier instaurerait un soutien et un accompagnement sur les cinq années du cursus INSA, sur les plans économique, académique, culturel et d'aide à l'insertion professionnelle.

"Ce dispositif trouve sa force et son originalité dans le fait qu'il adresse le parcours de l'élève depuis le secondaire jusqu'à son insertion professionnelle et citoyenne, détaillent Carole Plossu, directrice de l'Institut Gaston Berger. Il serait évalué en continu par l'Observatoire social du Groupe INSA, afin de le faire évoluer et d'en faire un réel démonstrateur pour l'ensemble de la communauté de l'enseignement supérieur."

"Pour lutter contre les inégalités d’accès à l’enseignement supérieur, les politiques publiques françaises sont centrées sur des dispositifs ciblant tous les jeunes scolarisés dans des territoires 'défavorisés', quelle que soit leur situation individuelle, analyse Gabriel Brassart, chef de projet du Livre blanc, à l'Institut Gaston Berger. Certaines propositions rédigées dans ce Livre blanc invitent à un changement de paradigme pour s’orienter vers des actions qui cibleraient spécifiquement les collégiens et lycéens les plus défavorisés, dans une logique d’équité individuelle en lieu et place d'équité collective".


Ces propositions d'actions, rendues publiques le 23 novembre 2022 et partagées à l'ensemble de la communauté INSA, marquent la volonté du Groupe INSA d'agir activement pour lutter contre l'assignation sociale. "Le constat d’illusion d’égalité des chances impose aujourd’hui de proposer des actions de rupture. Nos écoles post-bac ont une grande responsabilité d’ascension sociale, analyse Bertrand Raquet, président du Groupe INSA et directeur de l’INSA Toulouse. Nous affichons la volonté de nous inscrire en qualité d’expérimentateurs, de démonstrateurs, pour faire école dans un premier temps, puis pour faire système. Il nous paraît en effet essentiel d’embarquer dans notre action d’autres établissements qui partagent notre volonté d’ouverture sociale des filières sélectives. Le Groupe INSA a une attente très forte quant au soutien que pourront lui apporter sa tutelle, ses mécènes via la Fondation INSA et ses différents partenaires”.