logo Insalogo Insa

Théo Faure, volleyball, Spacers Toulouse

Théo, parlez-nous de votre vécu de la crise et l'impact sur vos entrainements.

Je fais du volley ball, un sport collectif en salle qui a donc subi des restrictions. Concernant l'impact de la crise, il y a eu plusieurs phases : lors du confinement total en mars 2020, toutes les activités ont été suspendues et le championnat a été annulé avant la fin ; les compétitions d'été n'ont pas non plus été maintenues. La c'était des entraînements de maintien "fait maison".

 

Comment s'est passée la reprise des compétitions et quels sont vos derniers résultats ?

La reprise de la saison 2020-2021 a cependant pu reprendre en août presque normalement, avec des tests covid. Le championnat a pu être maintenu et démarrer en octobre, avec des matchs déplacés en cas de covid dans certaines équipes, et malheureusement sans public. On n'a pas pu participer au Final 4 de la Coupe de France auquel on s'était qualifié (initialement en mars 2020 puis déplacé en début de saison puis forfait a cause de cas covid).
L'entraînement en collectif n'a dans l'ensemble pas trop été impacté cette saison (entraînement tous les jours à 15h, et 3 séances de musculation par semaine les matins).

 

Pour ce qui est des résultats, nous avons fini 11eme de la saison régulière avec les Spacers Toulouse.
J'ai aussi été appelé en équipe de France cet été. Nous sommes actuellement en compétition à Rimini pour la volley ball nation league (groupe de 18joueurs). Compétition qui sert à préparer les jeux olympiques (groupe de 12 joueurs). Je ne suis malheureusement pas dans la liste pour les jeux olympiques.

 

Quel a été le soutien et l'accompagnement apporté par l'INSA ?

L'INSA a évidemment beaucoup aidé et s'est vraiment bien adapté à la situation. Les cours en visio m'ont aussi permis d'économiser du temps de transport. En un sens cela a été bénéfique pour moi, car les cours en visio pouvaient aussi être enregistrés, ce qui était très pratique pour les rattraper.

 

Quel est votre projet pour l'année à venir ?

Mon projet pour l'année à venir sera assez nouveau puisque j'ai signé au club de Montpellier, je vais donc finir ma 3ème année quasiment totalement a distance. Cela est géré avec Hélène Carrère et Sylvie Rossard avec qui je mets en place mes aménagements. Je les remercie encore une fois pour tout le travail et l'énergie qu'elles dépensent pour nous permettre de mener de front notre double projet.

 

 

Crédit photo : Morgan Clément